Campagne contre le GSM au volant

Une nouvelle campagne contre l'utilisation du GSM au volant est organisée en Belgique du 27 juillet au 23 août à l'initiative de l'Institut belge pour la Sécurité routière (IBSR). Et cela même avec un kit mains libres.
Présentée jeudi à la presse, cette campagne vise non seulement le fait de téléphoner en conduisant avec son portable à la main, mais également via un kit mains libres.
Dans les deux cas, l'attention du conducteur est détournée, selon Etienne Schouppe, secrétaire d'Etat à la Mobilité et président de l'IBSR.

S'il est interdit de téléphoner au volant sans kit mains libres depuis le 1er juillet 2000, ce système censé être plus sûr est donc à présent mis en doute.

L'objectif de la campagne est d'encourager les automobilistes à ne plus téléphoner en conduisant, à dévier les appels sur leur messagerie vocale quand ils sont au volant ou encore à se garer sur le côté de la route s'il est vraiment nécessaire de passer ou recevoir un appel.
Etienne Schouppe espère que les conducteurs acquerront une certaine discipline. Si la campagne ne porte pas ses fruits, le secrétaire d'Etat envisage d'autres mesures, comme par exemple l'interdiction totale de téléphoner, même avec un kit mains libres. "Mais nous n'en sommes pas encore là", a-t-il dit.