Deuxième cas grave de grippe A/H1N1

Un homme d'une cinquantaine d'années, contaminé par la grippe A/H1N1, a été admis aux soins intensifs de l'hôpital universitaire d'Anvers. Il souffre d'une sévère pneumonie et se trouve dans le coma.
L’homme serait entre la vie et la mort, il a été admis aux soins intensifs et y est étroitement surveillé.
Pour la première fois, une patiente belge est décédée des suites du virus grippal ce jeudi, à l'hôpital Saint-Elisabeth à Turnhout.

Prise en charge aux urgences le 20 juillet dernier, cette jeune femme de 34 ans originaire de Melle ne présentait aucun facteur de risque.
Elle avait ressenti de faibles symptômes grippaux (mal de tête, fièvre légère et toux) au cours du week-end des 18 et 19 juillet.

Elle avait contacté son médecin traitant le lundi 20 juillet.

L'après-midi même, celui-ci l'avait fait prendre en charge par le service des urgences de l'hôpital local, en raison d'un diagnostic provisoire de pneumonie.

Selon le Commissariat interministériel Influenza, lors de son admission, l'état de la patiente n'était pas préoccupant.

La situation s'est toutefois détériorée par l'apparition d'une double pneumonie d'origine virale.

Les analyses ont en même temps confirmé la présence du virus de la grippe A/H1N1.

Malgré les soins intensifs apportés par l'équipe médicale de l'hôpital, la patiente est décédée jeudi matin.

"Les hôpitaux d’Anvers ne vont pas modifier leur manière de travailler"

Malgré ce premier cas mortel en Belgique de la pandémie, les hôpitaux anversois ne vont pas modifier leur manière de travailler face à la grippe A/H1N1.

Jusqu’à présent les autorités ne sous ont pas encore imposé de nouvelles mesures » a déclaré Renée Willems du Réseau des Hôpitaux anversois (ZNA).

Nous nous tenons au plan de base qui a été fixé le 22 juin dernier. En cas de pandémie, nous serons alors obligé de séparer les patients malades des autres patients.

« Les patients malades entreront par les urgences pour éviter les risques de contamination ». En cas de forte épidémie certaines opérations non-urgentes devront être postposées.