Les nouvelles moules flamandes sont arrivées

Les deux premières tonnes de moules flamandes "Flanders Queen Mussels" de la saison 2009 ont été vendues, ce vendredi, à la criée de Nieuport (Flandre occidentale).
Ces moules sont élevées en "culture suspendue" à environ 10 km de la côte.
"La spécificité de la culture suspendue" est que les moules sont élevées dans de l’eau qui est très pure" a expliqué Ivan Victor, le président de la "Stichting voor Duurzame Visserijontwikkeling" (SDVO), fondation pour le développement de la pêche durable.

Par nature, les mollusques filtrent l’eau de mer, mais comme l’eau du large est plus pure, la teneur en chair est aussi très importante, près de 50% de chair.

Ces moules ont donc la teneur en chair des moules de Zélande et le goût des moules françaises" a encore déclaré Ivan Victor.

Les moules de gros calibre ont rapporté 6,72 euros le kilo et les plus petites 4,42 euros.

Un très bon prix, selon le président de la fondation pour le développement de la pêche durable.

"Flanders Queen Mussel"

La SDVO table cette année sur une récolte de 50 à 70 tonnes.

La fondation avait débuté l'expérience en 2006 et a depuis transféré l'exploitation à une coopérative de pêcheurs.

En 2008, la culture de la "Flanders Queen Mussel", victime notamment de la tempête, avait connu un solide revers et 8 tonnes seulement avaient pu être commercialisées.