La croissance du chômage s’atténue un peu

A la fin du mois de juillet dernier, la Flandre comptait 223.532 chômeurs. C’est 37.000 demandeurs d’emplois de plus qu’en juillet 2008, ou une croissance de 19,8%. Les chiffres de l’Office flamand pour l’emploi VDAB démontrent cependant que la croissance du chômage, en Flandre, a légèrement ralenti puisqu’au cours des mois précédents elle avait encore été de 23% par rapport à la même époque l’an dernier.
Sur base des chiffres du VDAB, l’Office flamand pour l’emploi, on peut constater que la croissance du chômage s’est légèrement ralentie. A la fin du mois dernier, la Flandre comptait en effet près de 20% de chômeurs en plus qu’en juillet 2008, alors que les mois précédents la croissance par rapport à 2008 avait encore été d’environ 23% - très exactement 23,5% en juin et 23,2% en mai.
On constate néanmoins qu’un nombre particulièrement important d’hommes ont perdu leur emploi ces derniers mois, alors que nettement moins de femmes se sont retrouvées récemment au chômage. Au cours de l’année écoulée, le nombre de demandeurs d’emploi masculins a augmenté de 32%, alors que le nombre de femmes sans emploi n’a augmenté « que » de 9,3%.

L’explication est à chercher dans le fait qu’un nombre plus important d’hommes travaillent dans des secteurs qui dépendent beaucoup de la conjoncture. Le succès des chèques-services (notamment pour les aides ménagères) explique aussi pourquoi le chômage des femmes a moins augmenté.

Au sein de la population des jeunes de moins de 25 ans, l’augmentation du chômage est de 23%. Un pourcentage qui est égalé pour le groupe des 25 à 50 ans. Plus étonnant est la croissance nettement plus lente du chômage au sein du groupe des plus de 50 ans : elle n’est en effet « que » de 10%.

Il semble que les travailleurs plus âgés possèdent souvent des emplois plus stables, ont davantage d’ancienneté et se sacrifient souvent au profit de jeunes lors de restructurations.

Fin de la récession économique ?

Selon les experts, les signaux indiquant que le pire de la récession économique serait passé se multiplient ces derniers temps. Ils estiment donc que l’économie belge devrait à nouveau connaître une croissance d’ici la fin de cette année.

La semaine dernière et pour la première fois depuis plus d’un an, un nombre plus important d’intérimaires ont pu être mis au travail en Belgique. Bien que le chômage soit encore toujours en hausse importante, sa croissance semble néanmoins ralentir légèrement.

Quant au nombre de faillites, qui avait atteint un niveau record pendant le premier semestre de l’année, il n’a plus augmenté ces derniers mois par rapport à la même époque en 2008. Selon Peter Vanden Houte de la banque ING, les entreprises doivent même lentement se préparer à réapprovisionner leurs stocks.