Le personnel au sol d’EAT fait grève

Le personnel au sol de la compagnie aérienne EAT - une filiale de l’entreprise de courrier express DHL - a spontanément interrompu le travail ce mercredi matin après avoir appris des syndicats que la réunion de conciliation au sujet du licenciement collectif de 180 personnes n’avait mené à aucun résultat concret.
Les syndicats ne sont pas satisfaits du plan social proposé par la direction de la compagnie cargo, qui veut supprimer l’équivalent de 180 emplois.

La compagnie aérienne EAT est en pleine restructuration. Tout comme la compagnie-mère DHL, elle veut déménager une grande partie de ses activités de l’aéroport international de Zaventem (Brussels Airport) vers l’aéroport allemand de Leipzig.
Il y a deux ans, EAT avait déjà licencié 200 membres du personnel au sol. Ceux qui sont menacés aujourd’hui de licenciement réclament les mêmes conditions de départ que celles qu’avaient reçues leurs collègues en 2007.

On ignore pour l’instant combien de temps durera le mouvement de grève spontané. "Nous attendons un signal de la direction pour recommencer les négociations", indique Frederic De Clerck du syndicat libéral CGSLB.

EAT emploie actuellement 600 personnes. Récemment, la compagnie avait aussi licencié 36 membres du personnel volant.