Ne fait plus le clown qui veut

Plusieurs clowns se sont rassemblés pour fonder une association - baptisée Belgian Magical Entertaining Clowns -, qui attribuera aux meilleurs clowns un véritable label de qualité. Un jury a déjà été constitué pour juger les candidats, et une série de règles de base de la profession ont été couchées sur papier.
Selon les initiateurs du projet - les clowns Ronaldo et Pepe de Pipo - 80% des personnes qui se qualifient de « clown » ne le sont pas réellement. Ceux qu’ils qualifient de charlatans auraient souvent débuté leur carrière dans le cadre de fêtes de famille, où ils parviennent à faire rire les proches avec un morceau bien répété. Mais pour Ronaldo et Pepe - qui ont accordé une interview au quotidien flamand Het Laatste Nieuws - cela ne suffit pas à faire d’eux de vrais professionnels.
Selon les deux responsables de l’association, les clowns qui voudront prétendre à un label de qualité devront suivre une série de règles simples. Ils leur sera ainsi défendu de fumer, boire ou jurer en présence d’enfants, mais aussi de blesser qui que ce soit avec leurs farces et plaisanteries.

L’association ne verra le jour officiellement qu’en septembre, mais les candidats pourront prendre part très bientôt aux auditions pour devenir membre de l’association et recevoir le label de qualité.

Les initiateurs espèrent que les clowns belges pourront ainsi « se débarrasser de tous les faux amuseurs qui ne font pas honneur à notre nom ». C’est en effet nécessaire, car « un enfant ne parvient jamais à s’ôter de la mémoire un clown ivre ou vomissant qui a animé sa fête d’anniversaire ».