Mohamed Johri a été arrêté au Maroc

C’est au Maroc que Mohamed Johri (photo principale) a pu être arrêté, soit 14 jours après son évasion de la prison de Bruges avec deux codétenus. C’est son amie, Lesley Deckers, qui avait organisé l’évasion en louant un hélicoptère touristique. La police fédérale a lancé un avis de recherche pour Sekkaki et Deckers.
Le 23 juillet dernier, Mohamed Johri, Abdelhaq Melloul Khayari et Ashraf Sekkaki - trois détenus qualifiés de dangereux - s’échappaient de la prison de Bruges à bord d’un hélicoptère. Ce dernier avait été loué, pour une visite touristique, par Lesley Deckers - l’amie de Johri - et un autre complice.

Les deux « touristes » avaient ensuite forcé le pilote de l’hélicoptère à atterrir dans l’une des cours de la prison, pendant l’heure de la promenade. Mais comme l’hélicoptère était trop chargé que pour reprendre les airs en toute sécurité, les trois détenus et la jeune femme avaient abandonné l’autre complice - Lahoucine El Haddouchi - dans l’enceinte de la prison.
La semaine suivant leur évasion, les trois détenus avaient commis quatre attaques à main armée dans des agences bancaires de la région anversoise et en Campines.

Lundi dernier, Abdelhaq Melloul Khayari (photo) avait pu être arrêté à l’aube, dans la commune bruxelloise de Molenbeek-Saint-Jean. Son frère et l’homme chez qui ils se cachaient ont également été arrêtés. Seul Ashraf Sekkaki est toujours en fuite.

Quant à Mohamed Johri, il a été arrêté dans la ville de Berkane, au nord-est du Maroc et à la frontière algérienne. Son
extradition a été demandée, mais Johri doit d'abord être placé sous mandat d'arrêt au Maroc. Il ne pourra donc être livré à la Belgique avant plusieurs jours.

Avis de recherche pour Sekkaki et Deckers

Ce jeudi midi, la police fédérale a diffusé un avis de recherche pour Ashraf Sekkaki (photo) et Lesley Deckers, à la demande du juge d'instruction Wittouck de Bruges. Le parquet de Bruges fait donc appel à l'aide de la population pour tenter de retrouver le fugitif et sa complice.

Selon l'avis, les enquêteurs savent maintenant que les trois évadés et la jeune femme de 23 ans (qui pourrait être voilée) se sont cachés jusqu'à la fin du mois de juillet dans un hôtel à Amsterdam, aux Pays-Bas. Ils ont été filmés par des caméras de surveillance alors qu'ils quittaient l'hôtel le 29 juillet.
La police diffuse des photos de Sekkaki et Deckers (photo) et demande également à la population de lui fournir, le cas échéant, des informations sur une Peugeot 107 avec la plaque YSF-042, à bord de laquelle les fugitifs pourraient se déplacer. Le véhicule est de couleur gris foncé.

Toute information peut être communiquée à la police fédérale au numéro d'appel gratuit 0800 91 119.

La police précise que les fugitifs sont constamment à la recherche d'appartements ou de maisons à louer pour se cacher. C'est le plus souvent Lesley Deckers qui leur sert de personne de contact.

Mandat d’arrêt pour El Haddouchi

La Chambre des mises en accusation de Gand a confirmé le mandat d'arrêt de Lahoucine El Haddouchi, le Malinois de 22 ans qui a aidé à l'évasion d'Ashraf Sekkaki et de deux co-détenus de la prison de Bruges, le 23 juillet.

Le jeune homme a dit qu'il avait été menacé pour libérer Ashraf Sekkaki et exprime ses regrets envers le pilote d'hélicoptère qu'il a pris en otage, indique son avocat Frédéric Thiebaut.