Deux blindés belges attaqués en Afghanistan

Le ministère belge de la Défense a indiqué ce lundi qu’aucun des sept militaires belges qui se trouvaient dans le convoi attaqué le matin-même par un kamikaze, près de Kunduz au nord de l’Afghanistan, n’a été blessé. Les deux blindés belges sont cependant endommagés et le conducteur du véhicule piégé a été tué.
L’attaque contre le convoi belge de l’Otan a eu lieu ce lundi vers 7h15 du matin - 3h15 heure belge - près de Kunduz, au nord de l’Afghanistan.

« Un véhicule piégé a approché le convoi, composé de véhicules de l’armée afghane et de deux blindés belges, et a explosé », a indiqué ce lundi une porte-parole du ministère belge de la Défense. « Les véhicules belges ont été endommagés, mais ont bien rempli leur fonction puisqu’aucun des sept occupants n’a été blessé ».

Les militaires belges, qui appartiennent à une équipe d’instructeurs chargée d’encadrer une brigade de l’armée afghane, ont été vus par un médecin. Certains sont sous le choc de l’attaque, mais aucun d’entre eux n’a demandé à bénéficier d’un accompagnement psychologique.

Depuis début juillet, l’équipe belge est principalement composée de membres du régiment ardennais de Marche-en-Famenne.

Le kamikaze a été tué par l’explosion du véhicule piégé. L’attaque a été revendiquée par les talibans.