Une nouvelle bactérie d’hôpital

Une nouvelle bactérie nosocomiale - c’est-à-dire qui circule en milieu hospitalier - se propage rapidement en Europe depuis l’Asie, via la Grève et la Turquie. L’information provient du quotidien De Morgen, qui a interrogé le Professeur Herman Goossens, microbiologiste de renom exerçant à l’Hôpital universitaire d’Anvers.
Cette nouvelle variante de la bactérie d’hôpital est d’autant plus dangereuse qu’elle résiste actuellement à tous les antibiotiques existants. « Cette mutation va supplanter toutes les autres bactéries nosocomiales », prévient le Professeur Goossens.
Selon l’expert belge, il n’y aura aucun traitement disponible contre cette bactérie au cours des dix prochaines années. Il plaide donc en faveur d’une hygiène renforcée dans les hôpitaux et d’une détection plus rapide de la bactérie.

Celle-ci engendre, à courte échéance, une pneumonie, des infections de l’estomac ou des intestins, ou des empoisonnements du sang. En Grande-Bretagne, deux patients sont déjà décédés des suites de cette infection bactérienne.