Test-Achats réclame des SMS à 0,06 €

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats a réclamé vendredi le plafonnement des prix des SMS nationaux qui sont parmi les plus chers d'Europe en Belgique, selon une comparaison européenne réalisée par ses soins.
"Il n'est pas rare qu'en fonction des formules et des profils, la Belgique soit entre 3 et 4 fois plus chère", souligne l'organisation qui met cette situation sur le compte de l'absence de concurrence, du manque de transparence et de l'inaction du régulateur belge, l'IBPT.
Pour Test-Achats, cette situation contraste avec l'approche européenne où la Commission européenne a imposé un plafonnement pour l'itinérance mobile (à l'étranger) pour les appels et les SMS.

"Cela mène à une situation aberrante pour le consommateur belge: alors qu'il paiera entre 0,10 euro et 0,15 euro dans les formules standards nationales, il paiera d'un pays européen vers son propre pays un maximum de 0,13 euro. En poussant le raisonnement à l'extrême, il pourrait être recommandé de passer la frontière pour envoyer un SMS moins cher! ", grince Test-Achats.
L'organisation exige en conséquence de l'IBPT qu'il plafonne le prix du SMS en Belgique à 0,06 euro et réclame une série d'autres mesures pour assurer une meilleure transparence dans le secteur et une plus grande protection des consommateurs.
 
Test-Achats demande notamment la création d'une fiche d'information standardisée pour les opérateurs (comme cela existe déjà en France), la fin du principe de reconduction tacite des contrats et leur limitation à 12 mois, ainsi que des indemnités en cas de dysfonctionnement du réseau.

Pour permettre aux Belges de chercher la meilleure offre tarifaire, l'organisation a par ailleurs décidé vendredi d'ouvrir gratuitement à tous son simulateur sur internet jusqu'au 28 août.