La Sécu sauvée par une hausse de l’impôt?

Une augmentation de l'impôt et non une diminution des allocations pourrait sauver le budget de la sécurité sociale, estime Luc Cortebeeck, le président de la CSC, dans une interview accordée au Standaard de ce samedi.
Luc Cortebeeck estime qu'on ne peut pas discuter de la fin de l'octroi des allocations sociales. "Aller faire aujourd'hui des économies sur la sécurité sociale pour sauver le budget n'est pas une bonne idée", déclare-t-il.

Le président du syndicat chrétien espère plutôt se diriger vers les revenus complémentaires. Il attend notamment un débat sur le niveau des contributions sociales et se demande si on ne peut pas faire parvenir des rentrées à la sécurité sociale en supprimant d'autres mesures, comme par exemple le soutien fiscal au troisième pilier de pension.

Selon lui, la progressivité de l'impôt doit à nouveau être rétablie. "Il est tout de même logique que ceux qui ont une large carrure supportent les charges les plus lourdes", commente-t-il.

Selon le patron de la CSC, la crise économique n'est pas encore terminée. Il craint que la perte d'emplois en Belgique ne dépasse les 200.000 annoncés. Il juge la hausse de 40 % du chômage chez les jeunes désastreuse. "Nous risquons de créer une génération perdue", ajoute-t-il.