Des festivals de musique trop bruyants?

La ministre flamande de la Culture, Joke Schauvliege, désire relancer le débat sur la problématique des nuisances sonores lors les festivals de musique. Elle veut notamment créer un groupe de travail à cet effet.
Cet été, de nombreux festivals de musique se sont déroulés dans les quatre coins du pays. Ces évènements semblent avoir relancé le débat des nuisances sonores.

Lors du festival Pukkelpop, 128 décibels ont été atteints lors de certains concerts, soit l’équivalent du bruit provoqué par deux chasseurs à réaction.
La loi actuelle prévoit une limitation fixée à 90 décibels. A la demande du public et de certains artistes, les organisateurs d’événements désirent souvent dépasser cette limite.

La ministre flamande de la Culture, Joke Schauvliege (photo), a dans ce cadre fait appel à un groupe de travail afin de relancer le débat.

L’arrêté royal qui détermine actuellement la restriction des nuisances acoustiques date de 1977. Selon Joke Schauvliege, cette réglementation est dépassée. "Tout ceci est très flou. S’agit-il d’un problème pour l’environnement ou pour l’individu ?", se demande la ministre.

Suite aux discussions du nouveau groupe de travail, une nouvelle charte pourrait ainsi voir le jour. "Mais il s’agit aussi de sensibiliser les gens", souligne Joke Schauvliege.