Francine De Tandt désormais suspendue

La cour d’appel de Bruxelles a finalement décidé de suspendre la présidente du tribunal du commerce de Bruxelles, Francine De Tandt. Cette dernière est mise en cause dans une affaire de corruption.
Ce matin encore, le premier président de la cour d’appel de Bruxelles, Guy Delvoie, avait indiqué qu’aucune suspension de la magistrate n’était possible tant que celle-ci n’était pas visée par une instruction pénale.

Si tel n’est toujours pas le cas à l’heure actuelle, il semble à présent que la cour d’appel possède suffisamment d’éléments pour suspendre Francine De Tandt de ses fonctions.

Cette suspension est de mise pour un mois. Elle peut par la suite être à chaque fois prolongée d’un mois.

Le 13 août dernier, la presse belge avait révélé que la juge De Tandt, 63 ans, était accusée par le chef de la police judiciaire de Bruxelles, Glenn Audenaert, d'avoir accepté des pots-de-vin pour favoriser un avocat spécialisé dans le recouvrement d'argent noir auprès d'hommes d'affaires.

Francine De Tandt et Robert Peeters, l’avocat en question, nient toute implication dans cette affaire de corruption.