Plus de 1.000 demandeurs d’asile à l’hôtel

Alors que le gouvernement fédéral était en vacances tout au long du mois, la crise de l'accueil s'est accrue à l'Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, Fedasil. En fin de semaine dernière, le nombre de demandeurs d'asile contraints de dormir à l'hôtel à Bruxelles s'élevait à 1.055.
A la fin du mois dernier, ce chiffre était encore de 700. Fedasil annonçait alors déjà avoir atteint la limite de ses capacités financières.

La mesure prévoyant le départ de quelque 2.000 demandeurs d'asile du réseau d'accueil en échange d'un soutien financier, n'a pas l'effet attendu. Pour l'instant, le flux entrant de demandeurs d'asile est supérieur à celui sortant.
L'augmentation du nombre de demandes d'asile serait l'une des explications. En juillet, 1.363 demandes ont été enregistrées pour 1.810 demandeurs d'asile. Ce chiffre n'a encore jamais été aussi élevé.

Face à cette situation, Philippe Courard, Secrétaire d’Etat à l’Intégration sociale, a confirmé que les mesures actuellement appliquées ne sont pas suffisantes à long terme.

Il compte ainsi aborder le problème du manque de places d’accueil lors du premier conseil des ministres qui se tient en septembre