US Open: Wickmayer aussi en demi-finale

Pour l’Anversoise de 19 ans, actuelle n°50 mondiale, le conte de fées se poursuit. En quarts de finale de l’US Open à New York - l’ultime Grand Chelem de la saison - Yanina Wickmayer a battu en deux sets (7-5 et 6-4) l’Ukrainienne Katerina Bondarenko. Elle accède ainsi à la demi-finale, où elle sera opposée ce vendredi à la Danoise Caroline Wozniacki (tête de série n°9).
A la surprise générale, la joueuse de Lierre (province anversoise) qui fêtera en octobre ses 20 ans n’a pas encore dit son dernier mot à Flushing Meadows. Ce mercredi, elle se qualifiait en effet pour les demi-finales de l’US Open en battant en deux sets (7-5 et 6-4) l’Ukrainienne Katerina Bondarenko (WTA 52) en quarts de finale.
Yanina Wickmayer fit preuve d’initiative et réussit un nombre plus important de coups vainqueurs face à son adversaire. Dans les deux derniers jeux, surtout, elle démontra un excellent niveau. Au bout de 54 minutes, la Belge remportait le premier set par 7-5.

Dans le second set, Wickmayer brisa immédiatement le service de l’Ukrainienne, mais Bondarenko ne s’effondra pas et repris même le contrôle. Elle prit ainsi un avantage de 2-4.

Devant ce mauvais tournant, Wickmayer continua à jouer de façon agressive et revint progressivement dans le jeu. Elle parvint ainsi finalement à égaliser 4-4. Elle désamorça ensuite le coup droit de son adversaire : 5-4. A 40-30, elle réalisa une première balle de match et saisit immédiatement l’opportunité.

Wickmayer remportait le second set par 6 à 4. Elle disputera la demi-finale du tournoi new-yorkais face à la Danoise Caroline Wozniacki.

« C’est inimaginable ! »

« Disputer la demi-finale d’un tournoi de Grand Chelem, c’est vraiment trop fou », déclarait Wickmayer à l’issue de la rencontre, ce mercredi. « C’est inimaginable ! Et un sentiment incroyable. C’est l’un des meilleurs matchs que j’ai jamais disputés à New York ».

« Je ne pense pas encore à la finale. Je me concentre sur chaque match. Je vais maintenant me reposer, car la rencontre de vendredi sera très difficile », concluait Wickmayer.

Katerina Bondarenko louait également la prestation de son adversaire. « Wickmayer a joué un match fantastique. Et je ne peux pas dire de moi-même que j’ai mal joué ».