Une délégation européenne au Zimbabwe

Une délégation de haut niveau de l'Union européenne, menée par le commissaire au développement Karel De Gucht, est en visite au Zimbabwe pour la première fois depuis sept ans. Karel De Gucht a souhaité la réussite du gouvernement d'union entre l'opposition et le parti de Robert Mugabe à qui elle a demandé davantage de réformes.
Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a accueilli samedi "à bras ouverts" la première délégation de haut niveau de l'Union européenne à se rendre dans le pays depuis sept ans, mais la question de l'abandon des sanctions visant le pays n'a pas été abordée.

"Je pense que nous pouvons reconnaître que des progrès ont été accomplis, mais il y a toujours un certain nombre de problèmes en suspens et nous en avons discuté avec le président dans une ambiance très ouverte", a expliqué après la rencontre le commissaire européen au développement et à l'aide humanitaire, le Belge Karel De Gucht, qui dirige la délégation.

M. Mugabe avait lui-même auparavant affirmé qu'il avait établi "un bon rapport" avec la délégation de l'UE. Pour autant, la question sensible des sanctions visant le Zimbabwe n'a pas été abordée lors des discussions, selon la ministre suédoise à la Coopération, Gunilla Carlsson, qui a précisé que "l'heure n'est pas à la négociation".