Agrément retiré à une nourrice, épouse d'un imam controversé

La femme de l'imam travaillait depuis six ans à Hoboken (Anvers) comme accueillante reconnue par l'organisation flamande. Elle s'occupe actuellement de quatre enfants. Il n'y a jamais eu de plaintes contre elle.
"Nous avons en effet décidé de mettre un terme à notre collaboration", justifie Leen Du bois, porte-parole de Kind&Gezin.

"Nous estimons que dans ce cas précis, il n'y a pas encore suffisamment de garanties quant à l'intégrité des enfants. Son époux a été décrit par la Sûreté de l'Etat et dans la presse comme un extrémiste".
Nordine Taouil se dit consterné. "Je suis discriminé et diabolisé comme on a pu le faire en son temps avec Dyab Abou Jahjah. Qu'est-ce que ma femme a à voir dans tout ça? Elle a donné tout son amour à ces enfants" a-t-il déclaré.

"Toutes les armes sont visiblement bonnes à utiliser pour me toucher", déplore-t-il, affirmant recevoir des lettres de menaces depuis qu'il défend la position des jeunes élèves désirant pouvoir porter leur voile à l'école.

Pas de rapprochement

L'association Kind & Gezin avait été mise en cause récemment  suite à la révélation de  la présence d'une photo d'Hitler chez une mère d'accueil anversoise.

Kind & Gezin avait alors retiré l'attestation de garde de l'accueillante qui avait ouvertement fait part à la VRT de ses sympathies nazies.

"Nous comprenons que les gens feront le rapprochement entre les deux affaires" a déclaré Leen Du Bois, mais il n'y en a pas.  Dans le cas de l'épouse de Nordine Taouil, c'est la Sûreté de l'Etat qui a émis un jugement  sur base duquel nous avons décidé d'entreprendre une action. Nous ne pouvions ignorer cet avertissement".