Fortis: double inculpation

Christian Van Buggenhout a été inculpé dans l'enquête pénale relative à d'éventuelles fuites dans le cadre de l'arrêt Fortis en fin d'année dernière. L'avocat représentait l'Etat dans cette affaire et aurait été "tuyauté" sur le contenu de cet arrêt avant qu'il ne soit rendu, selon une information de la VRT.
En mars, Christian Van Buggenhout avait déjà dû témoigner devant la commission d'enquête parlementaire et lui expliquer son rôle dans toute la saga. Il avait à cette occasion refusé de prêter serment, enjoint par son bâtonnier, avait-il dit, de ne pas rompre le secret professionnel.

Selon la VRT, l'avocat a désormais été inculpé dans le cadre de l'enquête menée à Gand sur la manière dont les conseils de l'Etat belge et les politiciens ont été informés du contenu de l'arrêt avant que celui-ci ne soit rendu.

Christian Van Buggenhout aurait été informé par une amie de la juge Schurmans, elle-même inculpée pour violation du secret professionnel.

L'avocat de l'Etat a fait savoir, par l'intermédiaire de son conseil, qu'il était satisfait de cette inculpation qui lui permettra de collaborer à l'enquête. Cette dernière devrait être clôturée à la fin du mois.
Le parquet général de Gand n'a pas souhaité faire de commentaire après l'annonce, dans les médias, de l'inculpation de l'avocat de l'Etat Me Christian Van Buggenhout et de Ivan Verougstraete, président de la Cour de Cassation.

Cette double inculpation, dont celle d'un des plus hauts magistrats de Belgique, a été relayée par plusieurs médias ce jeudi.