L'homme d'affaires flamand s'échappe du Qatar

Philippe Bogaert, l'homme d'affaires flamand de Blanden qui était retenu depuis un an au Qatar, est parvenu à s'enfuir et est rentré en Belgique. Bogaert a refusé d'expliquer comment il a réussi à s'échapper, ayant promis à ceux qui l'ont aidé de se montrer discret.

L'homme d'affaires était parti au Golfe persique en avril 2008 pour la société de communication Dialogic.

Il était devenu le directeur général de Dialogic Qatar, mais quand l'entreprise a fait faillite, un conflit a éclaté avec un actionnaire qatari qui exige devant les tribunaux 3,2 millions de dollars de dommages et intérêts.

A la suite de quoi, Philippe Bogaert séjournait depuis le mois d'octobre dernier contre son gré au Qatar, faute d'obtenir un visa de sortie du pays.

Il a par ailleurs été condamné à trois ans de prison pour émission de chèques sans provision.

Les efforts diplomatiques en vue d'obtenir sa libération n'avaient rien donné. Ces derniers mois, l'homme était hébergé par l'ambassadeur belge au Qatar.