Manque d’argent pour les pensions de fonctionnaires

Selon le quotidien bruxellois Le Soir, il manquerait 130 millions pour financer, en 2010, les pensions d’environ 47.000 anciens fonctionnaires des pouvoirs locaux en Belgique. Des grandes villes, des communes, intercommunales et Centres publics d’aide sociale (CPAS) devront donc trouver des fonds pour payer ces pensions.

Selon le quotidien francophone, les grandes villes devraient augmenter de 11% leur contribution au fonds de pension de l’Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales pour combler le trou de 130 millions d’euros, afin de payer les pensions de quelque 47.000 ex-fonctionnaires des pouvoirs locaux.

Sans intervention de l’Etat fédéral, le taux de cotisation à ce fonds de pension risque effectivement de passer de 34,5% à 46% l’an prochain.
 

Concrètement, cela représenterait une augmentation de 33,5 millions d’euros pour Anvers, de 9,5 millions pour Bruxelles, de 10 millions pour Charleroi et de 6 millions d’euros pour Liège.

Le quotidien précise que les réserves du fonds de pension sont épuisées et qu’une solution devra donc venir du niveau fédéral, plus précisément du ministre des Pensions, Michel Daerden (photo). Son cabinet serait en train de rechercher des solutions pour sortir de la crise.

Quant à Jan Leroy de l’Union des Villes et Communes, il estime que les grandes villes devront réaliser des économies ailleurs ou chercher de nouvelles sources de revenus pour pouvoir financer ces pensions de fonctionnaires. « Ceci, c’est à court terme. Mais à long terme, nous devrons ouvrir un débat sur des mesures structurelles qui permettront de pouvoir continuer à financer les pensions des statutaires de pouvoirs locaux ».