Zaventem: trafic aérien paralysé par une grève

Les contrôleurs aériens de Belgocontrol ont interrompu spontanément le travail ce vendredi entre 18 et 20h00, l’un des moments d’activité intense à l’aéroport international de Zaventem. Ils voulaient ainsi protester contre une surcharge de travail et le non-respect de la convention collective de travail. Le trafic aérien en Belgique a été perturbé par la grève.

Les contrôleurs aériens de Belgocontrol, à Brussels Airport, ont interrompu le travail ce vendredi vers 18 heures. Pendant deux heures, ils se sont croisé les bras à Zaventem. Les contrôleurs aériens de plusieurs aéroports régionaux ayant suivi le mouvement spontané de protestation, le trafic aérien au-dessus de toute la Belgique a été perturbé jusqu’à 23h00.

A Brussels Airport, des milliers de voyageurs ont été retardés alors que de nombreux vols étaient annulés ou reportés.

Les syndicats affirment que la direction ne respecte pas la convention collective relative à la durée de travail. Le personnel dénonce ainsi une surcharge de travail et le risque que celle-ci fait peser sur la sécurité aérienne.

« La direction ne respecte par la convention collective de travail et les 35 heures hebdomadaires. Le personnel doit souvent travailler plus de 12 jours d’affilée, ce qui est contraire au règlement », explique le syndicaliste Rudy Tourlamain.

Les syndicats se plaignent aussi d’un manque de communication de la part de la direction. Ils n’excluent pas d’autres actions pour la semaine prochaine.