Les Flamands suivent l’info sur Internet

Si l’on en croit une étude réalisée par des chercheurs de l’Université Catholique de Louvain (KUL, en Brabant flamand), un nombre croissant de citoyens en Flandre se tiennent informés de l’actualité politique en consultant des sites sur l’Internet.

L’étude de la KUL révèle que ce sont avant tout les personnes bénéficiant de hautes qualifications qui boudent les journaux d’information télévisés au profit de sites Internet d’actualité. Quelque 30% de ces personnes surfent quotidiennement sur l’Internet pour se tenir au courant de l’actualité.

Au sein du groupe de personnes qui ne bénéficient pas d’une formation aussi élevée, seuls 10% consultent chaque jour l’Internet pour se maintenir informées.

Le recours à l’Internet se fait principalement au détriment de la consultation des journaux télévisés. Au sein de la population hautement qualifiée, le pourcentage de personnes qui regardent chaque jour un journal télévisé a diminué de plus de 10%. Les personnes moins qualifiées semblent être restées fidèles aux bulletins d’informations TV.

Les journaux parlés d’information à la radio sont, eux, au contraire davantage suivis par les personnes plus qualifiées. Elles leur sont restées fidèles, alors que la population moins qualifiée s’en détourne progressivement.

Les quotidiens souffrent également de la concurrence des sites Internet. Alors qu’en 2001 quelque 44% des Flamands consultaient chaque jour un journal, ce pourcentage était retombé à 40% en 2008. La chute du lectorat est cependant nettement moins marquée que celle des auditeurs ou des téléspectateurs dans le domaine de l’actualité politique.