Plusieurs centres de tri postal bloqués

Une partie du personnel du centre de tri postal de Bruxelles X a repris ce dimanche soir son mouvement de grève. Il proteste contre le projet de la direction de La Poste de remplacer progressivement une partie des facteurs par des porteurs de courrier, aussi qualifiés de « facteurs de quartier », moins bien payés. La direction a gelé ce projet à la suite de la grève de la semaine dernière, mais le personnel juge cette mesure insuffisante.

Vendredi dernier, le personnel avait suspendu son action de grève menée au centre de tri de Bruxelles X et dans divers bureaux de poste, après que l’administrateur-délégué Johnny Thijs se soit déclaré prêt à renégocier la méthode de réorganisation au sein de La Poste.

C’est avant tout le projet d’introduction progressive de porteurs de courrier, ou facteurs de quartier, qui fâche le personnel. Il craint en effet que son statut ne soit évidé par l’introduction de contractuels moins bien payés.

Le personnel a estimé ce week-end que le gel du projet n’était pas suffisant. « La grève continue parce que le personnel a entendu ce week-end que La Poste gelait son projet de facteurs de quartier. Ce n’est pas suffisant : quand on gèle de la nourriture, c’est pour la resservir après », affirmait Eve Izquierdo, la secrétaire régionale adjointe de la CGSP Poste Charleroi.

Ce dimanche soir, le mouvement de grève a donc repris au centre de tri postal de Bruxelles X, mais aussi au centre de tri de Charleroi X. Deux des cinq centres de tri du pays sont ainsi bloqués. Les facteurs sont dans les bureaux, mais les camions qui doivent amener le courrier à répartir dans les tournées ne sont pas arrivés.

Les actions de grève perturbent très fortement la distribution du courrier dans la Région de Bruxelles-Capitale, ainsi que dans les provinces de Brabants flamand et wallon, du Hainaut et de Namur. Le courrier ne devrait pas y être distribué ce lundi.

Quatre bureaux de poste dans la région liégeoise ont eux décidé de poursuivre au finish le mouvement de grève entamé ce lundi par les centres de tri de Bruxelles et Charleroi. Il s’agit des bureaux de Hannut, Waremme, Flémalle et Seraing.