Baisse des investissements étrangers en Belgique

La Belgique a attiré 192 projets d'investissements étrangers en 2008 contre 240 en 2007. Les emplois créés ont été de 6.700, soit 33% de recul. C’est ce que montre le rapport annuel 2009 Global Location Trends d'IBM.

Le rapport observe un glissement des secteurs de prédilection que sont les technologies de la communication, les sciences de la vie, la recherche et le développement, au profit de la métallurgie et de la chimie.

En revanche, les investissements dans le secteur des services sont en net déclin, tout comme pour les activités pharmaceutiques.

A l'échelle des régions, la Flandre est en tête des créations d'emplois (65%) et des projets d'investissements.

"Cette baisse spectaculaire prouve que la Belgique est sensible aux tendances cycliques mondiales, le ralentissement observé en 2007 et 2008 affectant les investissements étrangers dans le pays", observe le rapport.

Bruxelles n°5 dans un autre classement

Bruxelles figure cette année à la cinquième place des villes européennes les plus attractives pour les entreprises. La capitale belge perd ainsi une place par rapport à l'année dernière, ressort-il de l'"European Cities Monitor".

Londres, Paris et Francfort demeurent les trois villes les plus intéressantes en Europe pour les entreprises et ce, depuis 1990. A la quatrième place, on retrouve Barcelone qui prend donc la place occupée l'année dernière par Bruxelles.

Bruxelles tire toutefois son épingle du jeu au niveau du nombre de langues parlées (2ème place) tandis que la disponibilité de personnel qualifié reste un point fort, tout comme l'accessibilité aux marchés, aux consommateurs et aux clients.