Damien, saint patron des exclus

Le pape Benoît XVI a prononcé ce dimanche matin, en la basilique Saint Pierre de Rome, la canonisation de cinq bienheureux, dont le prêtre missionnaire Jozef De Veuster, originaire de Tremelo et décédé en 1889 à Molokai (Hawaï) de la lèpre. Le Père Damien avait dédié 16 ans de sa vie aux lépreux de l’île. Il est devenu le saint patron des lépreux, des sidéens et des rejetés.

Quelque 2.500 Belges assistent à Rome à la canonisation du Père Damien. Parmi eux, le couple royal belge (photo) et le Premier ministre Herman Van Rompuy, mais aussi tous les ministres démocrates-chrétiens du gouvernement fédéral. Le cardinal Godfried Danneels est l’un des concélébrants de la messe classique en latin, qui dure environ deux heures.

La canonisation a été prononcée par le pape Benoît XVI après 40 minutes de service religieux.

Le Père Damien est l’un des cinq bienheureux qui ont été canonisés ce dimanche par le Saint Père. Benoît XVI a en effet aussi élevé au rang des saints la religieuse française Jeanne Jugan (1792-1879), fondatrice de l’ordre des Petites Sœurs des pauvres, l’archevêque polonais Zygmunt Szczesny Felinski (1822-1895), fondateur de la Congrégation des sœurs franciscaines de la famille de Marie et ancien archevêque de Varsovie, le dominicain espagnol Francisco Coll y Guitart (1812-1875), fondateur de la Congrégation des soeurs dominicaines de l’annonciation de la bienheureuse Vierge Marie, et le frère trappiste et mystique espagnol Rafael Arnaiz Baron (1911-1938), mort des suites d’une grave maladie alors qu’il était novice de l’Ordre des cisterciens de la stricte observance. Ce dernier est considéré comme l’un des plus grands mystiques du 20e siècle.

A la suite de la canonisation, des reliques des nouveaux saints ont été remises au pape. Pour Damien, il s’agit d’une mèche de cheveux.

Cinquante concélébrants assistent le pape pendant le service religieux, dont 5 par saint. L’un des concélébrants est donc le primat de Belgique, Godfried Danneels. Dans son sermon, Benoît XVI a vanté les qualités des nouveaux saints. Il s’est exprimé en néerlandais au sujet de Damien.

Mesures de sécurité

La cérémonie devait normalement avoir lieu à l’air libre, sur la Place Saint-Pierre à Rome. Mais à la dernière minute, il a tout de même été décidé de célébrer la messe dans la basilique Saint Pierre, pour des raisons de sécurité.

Les autorités religieuses n’ont pas voulu prendre de risques, en raison du grand nombre de personnes présentes ce dimanche à Rome, dont de nombreuses personnalités.

Outre le couple royal belge et tous les ministres fédéraux démocrates-chrétiens, le président polonais Lech Kazcynski et le Premier ministre français François Fillon assistent à la cérémonie.

Patron des lépreux, des sidéens et des rejetés

Jozef De Veuster, né le 3 janvier 1840 à Tremelo dans une famille de modestes fermiers, était menuisier avant de devenir membre de la Congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et Marie, dite des Pères Picpus. Il prononça ses vœux à Paris sous le nom de Père Damien, puis partit comme missionnaire à Hawaï, où il fut ordonné prêtre.

Franc, fort et travailleur, mais aussi dévoué à la cause des exclus, Damien s’établit sur l’île de Molokai où vivait une communauté de lépreux rejetés. Sur la bande de terre de Kalaupapa, le prêtre belge parvint à améliorer la situation de vie des lépreux de façon significative.

Le Père Damien passa finalement 16 ans auprès des lépreux de Molokai, avant de contracter lui-même la maladie. Il décéda le 15 avril 1889. En 1936, le bateau école belge Mercator ramena la dépouille du missionnaire en Belgique. Elle est inhumée dans la crypte de l’église Saint-Antoine de Louvain (Brabant flamand).

En 1969, les Américains rendirent hommage à Damien en érigeant une statue à son effigie au Capitole de Washington. Le 4 juin 1995, le Père Damien était béatifié par le pape Jean-Paul II. L’Eglise Catholique se basait pour ce faire sur les déclarations d’Audrey Toguchi d’Aiea, Oahu. Elle affirmait avoir été guérie d’un cancer en phase terminale après avoir prié le Père Damien.

Le médecin de cette femme affirma que l’on ne pouvait donner aucune explication médicale à sa guérison.

Plusieurs fondations, portant le nom de Damien, ont été créées depuis au profit de l’aide aux lépreux ou de la lutte contre la lèpre. Saint Damien est aujourd’hui le patron des lépreux, des malades du Sida, des rejetés et de l’Etat de Hawaï.