Budget pour pistes cyclables à peine entamé

Les communes flamandes ont très peu recours au budget mis à leur disposition par le gouvernement flamand pour aménager sur leur territoire un meilleur réseau de pistes cyclables. Des 350 millions d’euros libérés depuis l’an 2000, seuls 85 millions ont ainsi été dépensés. La ministre flamande Hilde Crevits (CD&V), responsable notamment pour les Travaux publics, va examiner si « la très longue procédure » pour libérer ces fonds peut éventuellement être simplifiée.

Des 350 millions d’euros libérés par le gouvernement flamand, depuis 2000, pour l’aménagement de pistes cyclables dans les communes de la Région, seuls 85 millions d’euros ont jusqu’ici été utilisés par les autorités communales pour effectuer pareils aménagements.

La ministre régionale des Travaux publics, Hilde Crevits (CD&V, photo), veut rechercher la cause de cette utilisation minime des budgets disponibles. Elle étudiera notamment si la « très longue » procédure nécessaire pour procéder à l’aménagement d’une piste cyclable ne pourrait pas être simplifiée.

Hilde Crevits veut en outre examiner, pour chaque dossier, où le bât blesse. « Les problèmes peuvent venir d’une coordination malaisée avec, par exemple, le dossier d’aménagement d’égouts, ou du fait que les procédures d’expropriation ne peuvent être menées à bien », explique la ministre flamande.

« Nous devons voir pour chaque dossier comment y faire avancer les choses ».