Van Rompuy: “Progresser pas à pas”

Le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V) a ouvert l’année parlementaire en présentant ce mardi après-midi, à la Chambre, sa déclaration de politique générale. Il a mis l’accent sur le besoin d’ériger les fondements d’une relance durable et de redonner confiance aux citoyens.

Le Premier ministre a ouvert sa déclaration en rappelant la crise économique et financière de l’année écoulée et la façon dont celle-ci a lourdement hypothéqué les dépenses du gouvernement et le budget.

Herman Van Rompuy a ensuite présenté les priorités du gouvernement pour l’année à venir : contrecarrer la crise et assainir les finances publiques, réformer les institutions, ramener l’équilibre au sein de la Sécurité sociale et évoluer vers une société toujours plus durable sur le plan de l’énergie et du climat.

« Lorsque la relance n’est que fraîchement éclose, il importe de ne pas miner la confiance naissante et d’ériger les fondements d’une relance durable », a aussi déclaré Van Rompuy. C’est en tenant compte de cet élément que le gouvernement a élaboré les budgets 2010 et 2011, a précisé le Premier ministre.

Il a ensuite énuméré les mesures concrètes que le gouvernement a décidé de prendre. La plupart d’entre elles avaient déjà été annoncées ces derniers jours. Le Premier ministre a exprimé son souhait de voir la réforme du système financier menée à bien d’ici la fin de cette année encore. Il a également annoncé que la Sécurité sociale devrait être à nouveau en équilibre financier d’ici 2013.

Equilibre et stratégie

Herman Van Rompuy a souligné à quel point le gouvernement avait dû tenter de maintenir l’équilibre entre la remise sur pied des finances de l’Etat et une stimulation d’une relance économique.

Le déficit budgétaire se fixera cette année à 5,4% du produit intérieur brut. La Belgique a cependant donné priorité au soutien de l’économie et à la relance, comme l’ont fait d’autres pays de l’Union européenne.

Le Premier ministre a clôturé sa déclaration sur une note positive. « Le plus important est de garder le cap. Ainsi, nous créerons stabilité et repères, tellement indispensables en temps de crise, d’incertitude et d’angoisse. C’est bien cette solidité tranquille que le gouvernement entend offrir ».