InBev vend ses activités en Europe centrale

Le géant brassicole belgo-brésilien Anheuser-Busch InBev va vendre ses activités en Europe centrale à la société d’investissement britannique CVC Capital Partners. Cette dernière déboursera plus de 2,2 milliards de dollars pour reprendre des activités qui se situent en Bosnie, Bulgarie, Croatie, République tchèque, Hongrie, Monténégro, Roumanie, Serbie et Slovaquie.

CVC Capital Partners - qui est également actionnaire de La Poste belge - a obtenu le droit de brasser et de distribuer les marques Stella Artois, Beck’s, Löwenbrau, Hoegaarden, Spaten et Leffe dans ces 9 pays d’Europe centrale sous licence Anheuser-Busch InBev. Le brasseur belgo-brésilien se garde néanmoins le droit de brasser la marque Staropramen.

La société d’investissement britannique rebaptisera ses activités en Europe centrale StarBev. Elle déboursera 2,231 milliards de dollars pour les activités d’AB InBev en Europe centrale.

Le brasseur belgo-brésilien bénéficiera en outre encore d’un droit supplémentaire de 800 millions de dollars, qui dépend du rendement que CVC enregistrera sur son investissement initial.

AB InBev est le plus grand groupe brassicole au monde, grâce à sa fusion avec le brasseur brésilien AmBev et la reprise du géant brassicole américain Anheuser-Busch. Mais cette reprise a engendré des dettes, qu’AB InBev tente de résorber. Pour ce faire, le groupe belgo-brésilien avait déjà revendu ses actions dans des entreprises de boissons asiatiques, ainsi que ses 10 parcs d’attractions aux Etats-Unis.