L’extrême-droite se réunit en Belgique sans être inquiétée

Des groupes d’extrême-droite venus de toute l’Europe peuvent encore toujours se réunir en Belgique sans être inquiétés. C’est ce que révèle un reportage réalisé par l’émission télévisée « Koppen » de la VRT (radiotélévision publique flamande), qui sera diffusé ce jeudi soir à 20h45 sur la première chaîne TV de la VRT. Les réalisateurs ont pu filmer ouvertement, samedi dernier, lors d’une réunion qui avait été organisée par la N-SA, une organisation chapeautant toutes sortes de groupuscules d’extrême-droite.

Le reportage réalisé par le journaliste Thomas Van den Bossche montre notamment comment, samedi soir dernier, plus d’une centaine de jeunes d’extrême-droite se sont réunis dans une petite salle de la commune de Moerbrugge, près d’Oostkamp (Flandre occidentale). Ils ont assisté à des concerts et des discours dans lesquels des sympathies nazies ont été ouvertement et librement exprimées.

Le public et les orateurs présents à cette soirée provenaient des quatre coins de l’Europe. L’invité d’honneur y était le jeune nazi allemand Axel Reitz, qui dans son propre pays a déjà été condamné pour antisémitisme, recel d’armes et port de symboles nazis.

« Nous devons nous battre pour une Europe qui appartienne à la race blanche », hurlait-il ce samedi lors de la rencontre.

Cinq groupes musicaux avaient été invités pour animer la soirée. Ils se qualifiaient eux-mêmes de nationalistes ou radical-révolutionnaires. Dans la pratique, ces groupes sont particulièrement racistes. Plusieurs d’entre eux avaient également joué lors d’une réunion du mouvement néo-nazi Blood & Honour.

Le groupe-phare de la soirée était l’ensemble italien Ultima Frontiera. Ce dernier voue une admiration sans borne à Mussolini et arbore des tatouages de swastika. « Nous sommes fiers d’être fascistes », affirme-t-il.

La police d’Oostkamp est passée plusieurs fois en voiture devant la salle où avait lieu la réunion, mais sans intervenir. Le bourgmestre d’Oostkamp affirme n’avoir rien pu faire pour empêcher cette réunion. Elle avait en effet lieu dans une salle privée et n’était ouverte qu’à des personnes invitées.

Le reportage de l’émission « Koppen » sur cette réunion sera diffusé ce jeudi soir, à 20h45, sur la première chaîne TV (Eén) de la VRT