L’ex-détenu de Guantanamo en Belgique victime d'une méprise ?

L'ex-prisonnier de Guantanamo qui est arrivé en Belgique le 8 octobre, a longtemps figuré sur la liste du FBI recensant la plupart des terroristes dangereux, indique vendredi la VRT. Il avait finalement été mis totalement hors de cause par un tribunal américain.

L'homme a été arrêté en 2001 par les troupes américaines lors de la chute de Kandahar en Afghanistan.

Le FBI a alors pensé avoir appréhendé un terroriste important sans parvenir à l'établir.

L'homme âgé aujourd’hui de 31 ans a passé 7 ans et 4 mois dans la prison de Guantanamo, avant d'être finalement mis totalement hors de cause par une juridiction américaine.

Les Américains avaient initialement reproché à cet homme d'avoir suivi un entraînement dans un camp d'Al-Qaïda.

Ils avaient découvert une vidéo dans laquelle il affirmait vouloir mourir en martyr.

Il était entré en contact avec Al-Qaïda alors qu'il avait 22 ans et qu'il avait fugué de chez sa famille vers l'Afghanistan.

Les Talibans et Al-Qaïda l'avaient pris pour un espion et l'avaient enfermé dans une prison à Kandahar. Il y avait été torturé et avait même perdu un membre.

L'enregistrement vidéo compromettant aurait été réalisé sous la contrainte.

Les avocats de l’homme ont plaidé sa cause devant les tribunaux américains qui l’ont finalement considéré comme une victime des talibans et estimé que sa place n'était pas à Guantanamo.

L'homme a reçu une nouvelle identité, un visa et un permis de séjour en Belgique.