Une double embolie pulmonaire fatale à VDB

Le cycliste Frank Vandenbroucke (34 ans) est décédé d'une double embolie pulmonaire, ajoutée à une maladie cardiaque déjà existante, selon les conclusions de l'autopsie menée par un médecin légiste sénégalais.

Frank Vandenbroucke est décédé lundi dans un hôtel de la station balnéaire de Saly, au Sénégal.

D'après le rapport d'autopsie du médecin Isidor Boye, la mort est d'origine naturelle. Il confirme le constat du premier médecin, à savoir le décès par embolie pulmonaire.

"Pour être plus précis: une double embolie pulmonaire en plus d'une affection cardiaque déjà présente", explique Salobe Ngingie, procureur de la région Thies, en charge de l'enquête.

La justice sénégalaise considère par ailleurs le cyclise comme un "toxicomane". "L'autopsie a en effet montré que le défunt présentait plusieurs traces d'injections au niveau de son bras gauche", ajoute le procureur indiquant qu'une seringue, de l'alcool et des médicaments ont été découverts dans la chambre d'hôtel de Vandenbroucke.

Funéraille dans l'intimité

Frank Vandenbroucke a été retrouvé mort lundi dans un petit hôtel de Saly, une station balnéaire située à 70 km au sud de Dakar. Il était arrivé au Sénégal dimanche pour des vacances, avec un ami cycliste, Fabio Polazzi.

La date des funérailles n'a pas encore été fixée.

La famille du coureur a fait savoir qu'elle souhaite "une cérémonie en toute intimité", demandant à la presse de ne pas y assister.