Lange Wapper: Anvers remettra un avis négatif

Le collège des bourgmestre et échevins d’Anvers remettra un avis négatif au gouvernement flamand au sujet de la demande de permis de construire les infrastructures nécessaires au bouclage du Ring d’Anvers dans le projet actuellement sur la table.

L’annonce a été faite par le bourgmestre socialiste d’Anvers, Patrick Janssens. Ce dernier a par ailleurs ajouté qu’au-delà de la consultation populaire de dimanche, qui s’est soldée par une majorité de "non", l’avis motivé prendrait en considération l’ensemble des autres avis qui ont été émis.

Le débat sur ce dossier, lundi soir, au conseil communal s'est déroulé sans surprise.

Le SP.A a redit son opposition au projet, tout comme Groen! dont la représentante Freya Piryns a demandé le démantèlement de la BAM (Beheersmaatschappij Antwerpen Mobiel), gestionnaire du projet.

Cette société mixte soutient que la pièce-maîtresse du projet, un imposant viaduc de 2,8 kms qui surplomberait plusieurs quartiers, constitue la seule solution pour éviter le chaos routier.

L'Open Vld, dans la majorité à Anvers, mais dans l'opposition au parlement flamand est resté en embuscade. Pour les libéraux, il faut tenir compte de l'avis émis dimanche, mais le gouvernement flamand devra trouver une solution aux problèmes de mobilité dans la métropole portuaire.

Le CD&V, qui est dans la majorité à Anvers et au parlement flamand n'en démord pas. Il veut une solution rapide alors qu'il n'y a pour le moment pas d'alternative au projet. Pour lui, les résultats de la consultation populaire montrent aussi que 66% de la population n'a pas voté.