Les pilotes aussi au chômage économique

Comme les autres compagnies aériennes, Brussels Airlines a souffert de la crise, réduisant ses capacités et mettant au chômage économique des centaines de collaborateurs. Il n'en reste pas moins qu'au cours des mois passés, outre une amélioration de ses taux d'occupation, la compagnie a vu progresser le nombre de ses passagers optant pour les formules plus onéreuses.

La mesure concerne environ 259 pilotes au mois de novembre. Les pilotes resteront un, deux ou trois jours chez eux et recevront une indemnité supplémentaire.

Une telle mesure sera vraisemblablement d'application en décembre mais des chiffres précis n'ont pas encore pu être fournis par les syndicats.

La semaine dernière, la compagnie avait annoncé une mesure de chômage économique pour 300 employés.

Brussels Airlines a mis en place ces mesures de crise car son chiffre d'affaires a fortement baissé.