Malades chroniques en difficultés financières

Un ménage belge sur 8 - 12% de la population exactement - est confronté à des difficultés pour payer ses frais de santé, ce qui pousse souvent les personnes concernées à postposer des soins nécessaires ou à s'endetter, selon les résultats de l'étude que la Mutualité Chrétienne a réalisé auprès de 6.000 de ses membres.

Quatre ménages sur 10 sont confrontés à des problèmes chroniques de santé et un tiers d'entre eux connaissent des difficultés financières", a détaillé Raf Mertens, directeur du département recherche de la Mutualité.

"Ces ménages dépensent en moyenne entre 155 et 226 euros par mois pour leurs soins de santé, contre 77 euros pour les autres ménages", a-t-il ajouté.

Autre constatation: la moitié des ménages rencontrant des difficultés financières liées aux soins de santé sont contraints de postposer des soins tels que l'achat de lunettes ou la visite chez un dentiste. "Et 12% de ces ménages s'endettent pour payer leurs soins".

Selon le patron de l'aile flamande de la Mutualité Chrétienne, Marc Justaert (photo) "notre système d'assurance maladie fonctionne comme un filet de sécurité afin d'éviter que des ménages confrontés à des maladies chroniques ne rencontrent des difficultés financières. Mais apparemment il y a beaucoup de des trous dans ce filet et c'est inacceptable".

Face à ce constat, cette dernière plaide, entre autres, pour une augmentation de l'indemnité minimum des chefs de ménage en invalidité; pour l'instauration d'un pécule de vacances de 250 euros pour les invalides; pour une majoration de leurs allocations familiales ou encore pour le démarrage rapide d'un enregistrement obligatoire des médicaments prescrits.