Plus de 1.600 condamnés en liberté

Une étude de marché a été lancée pour passer des 1.000 disponibles à 1.500 ou 2.000 bracelets, a annoncé le ministre de la Justice Stefaan De Clerck mercredi répondant à une question du sénateur Philippe Monfils.

Ce problème de manque de bracelets se conjugue à la surpopulation dans les prisons, ce qui a pour effet de "voir des condamnés aller impunément au cinéma", a remarqué Philippe Monfils.

Le ministre a rappelé que la direction de la prison avait l'opportunité d'octroyer une "interruption de peine", entre une condamnation et son application. Il a cependant souligné que cette mesure ne s'appliquait pas pour les délinquants sexuels et les gens en séjour illégal.