Les dépenses de soins de santé ne sont pas plus élevées en Wallonie

De nouvelles statistiques géographiques de l'Inami, (Institut national d’Assurance Maladie-Invalidité) pondérées par l'âge, le sexe et le niveau socio-économique des populations, font apparaître que l’idée selon laquelle les dépenses de soins de santé sont plus élevées en Région bruxelloise et en Wallonie qu’en Flandre ne correspond pas à la réalité.

Les chiffres et tableaux font également apparaître de fortes disparités entre arrondissements au sein d'une même région ou entre régions selon le type de soins étudié.

En tenant compte d'un indice de moyenne nationale de dépenses de 100, les nouvelles statistiques "standardisées" relèvent une moyenne de 97,5 (1.672 euros par affilié à l'Inami) à Bruxelles, 100,9 (1.730 euros) en Wallonie et 101,3 (1.737 euros) en Flandre.

Jusqu'à présent, l'Inami ne disposait que de chiffres bruts de dépenses en soins de santé (rapports Jadot et autres).

Les nouvelles données tiennent compte des variations géographiques selon des facteurs objectifs, comme la structure de la population (âge, sexe, composition socio-économique) qui peuvent influencer les statistiques.

Cela permet de "gommer" certaines variations qui pouvaient fausser la mesure de la consommation en matière de soins de santé.