Un candidat sur trois recalé à l’armée

Un postulant à l’armée belge sur trois est déclaré inapte pour des raisons médicales. Parmi ceux-ci 50% on été déclarés inaptes définitifs. L’information est diffusée par le quotidien De Morgen, le journal note que de nombreux candidats souffrent de lésions irréversibles du système auditif.

L'armée belge attire toujours de très nombreux candidats lorsqu’elle organise une nouvelle campagne de recrutement.

Pour la campagne 2009, où 1.295 places étaient à pourvoir, pas moins de 7.600 candidats se sont présentés.

Pas moins de 30 % des postulants ont été déclarés médicalement inaptes. Parmi ceux-ci, 57 % l'ont été de manière temporaire et 43 % définitivement.
 

"On recrute des candidats pour des fonctions opérationnelles, il est donc tout à fait normal qu’on exige une condition physique et médicale irréprochable" a déclaré le Colonel Yves Cuvelier.
 

Les causes "d'exclusion définitive" se partagent principalement entre des problèmes de dos et des lésions irréversibles du système auditif.
 

Il est frappant de constater que de plus en plus de candidats sont déclarés inaptes définitifs pour des problèmes auditifs. Il s’agit d’un nouveau phénomène, note Yves Cuvelier.


Enfin, autre constat : un nombre croissant de jeunes est déclaré inapte en raison de consommation de drogues, au sens large.

Concrètement, 78 cas étaient décelés dans les candidats, un chiffre qui a grimpé à 463 pour 2009.

Pour 2010, 1 293 nouveaux militaires seront recrutés.