Pas d’amélioration de la sécurité dans les transports

Malgré tous les efforts pour assurer la sécurité, on constate toujours quelque 13.000 faits délictueux dans les trains, trams, bus et métro. Les faits les plus courants sont le vol et le racket. La moitié de ces faits se produit en plein jour, entre midi et 18 heures.

Tant à la SNCB que chez De Lijn et à la STIB, des plans de sécurité ont été adoptés ces dernières années, mais le nombre de faits continue à tourner autour des 13.000 par an.

L'an dernier, la police a enregistré près de 9.000 plaintes pour vol ou racket. La drogue est un autre problème majeur, suivi des délits sexuels et des fraudes.

Au SPF Intérieur, on est conscient du problème et on attend, pour la fin de l'année, les résultats d'une étude à grande échelle.