Nouveaux logements pour les Belges à Kaboul

L’armée belge fait désormais usage d’une nouvelle caserne à l’aéroport de Kaboul, en Afghanistan. Les Belges et les Luxembourgeois y possèdent désormais 130 chambres. Les couloirs peuvent quant à eux être utilisés comme abris en cas d’attaque.

L'armée belge vient de mettre en service un nouveau bâtiment de logement pour son contingent déployé sur l'aéroport international de Kaboul (KAIA), dans la partie nord de cette installation.

La construction de ce bâtiment s'inscrit dans le cadre d'une vaste opération entamée par la force internationale d'assistance à la sécurité pour quitter le sud de l'aéroport où elle est établie depuis son arrivée en Afghanistan, fin 2001, afin de restituer cette zone aux autorités afghanes et favoriser son développement civil. Baptisée "Move to the North", elle s'est traduite par la construction d'un véritable camp militaire au nord, pour un montant d'environ 70 millions d'euros.

L'OTAN finance les travaux généraux et les infrastructures communes, comme une zone opérationnelle pour les avions, avec un terminal et un terminal cargo pour gérer l'ensemble du fret militaire, une zone de maintenance et services, une zone de stockage et des parkings. Une autre zone abrite les fonctions liées au personnel comme le logement, la restauration, l'hôpital, le sport et les loisirs.

Les différentes nations doivent toutefois financer elles-mêmes l'infrastructure nationale, comme ce bloc de logement comprenant 128 chambres pour les Belges et les Luxembourgeois en mission à Kaboul. Ses couloirs font office de refuge en cas d'attaque à la roquette, selon l'armée.