Fin de la grève à la prison de Louvain

Les gardiens de l’établissement pénitentiaire de Louvain-Centrale ont mis fin ce jeudi midi à leur action de grève qui durait depuis une semaine et faisait suite à la violente prise d’otage d’une gardienne qui s’était terminée par la mort du preneur d’otage, un détenu. Le personnel reprendra le travail ce vendredi matin, avec des mesures adaptées.

Quelque 57% des employés de la prison de Louvain-Centrale (photo) ont accepté ce jeudi les nouvelles mesures de sécurité proposées par la direction et par le ministre de la Justice. Selon le syndicaliste socialiste Luc Van Dingenen, le ministre Stefaan De Clerck a promis de donner aux gardiens, dans un délai bref dix talkies-walkies et 3 caméras de surveillance supplémentaires.

Il a également été décidé que le système d’ouverture des portes ne fonctionnera plus que l’après-midi et que seuls les détenus qui ont du travail pourront sortir le matin. Ce système était déjà d’application à Louvain-Centrale avant l’incident violent de jeudi dernier. Lors des négociations, la direction et le ministre De Clerck ont également assuré les syndicats que le système de sécurité vieilli de la prison serait changé.

Les gardiens de la prison s’étaient mis en grève jeudi dernier, à la suite d’une rixe et d’une prise d’otage. Une gardienne de la prison et deux détenus avaient été grièvement blessés, alors qu’un détenu était abattu par la police.

Un groupe de travail doit également se pencher sur l’élaboration d’un règlement disciplinaire et d’un système de fouilles communs à toutes les prisons belges.