“Conditions de détention trop sévères pour Trabelsi”

Selon Maître Marc Neve, l’avocat de l’ancien footballeur Nizar Trabelsi, son client est actuellement injustement incarcéré dans la section sécurisée de la prison de Bruges. Trabelsi a été condamné en 2003 à 10 ans de prison pour avoir concocté un projet d’attentat sur la base militaire de Kleine Brogel. L’avocat estime que les conditions de détention de son client sont trop strictes.

Cette semaine, Nizar Trabelsi obtenait la condamnation de l’Etat belge devant le tribunal de première instance de Liège. Le juge des référés lui donnait raison, estimant effectivement que ses conditions de détention sont trop sévères.

L’ancien footballeur d’origine tunisienne a été condamné en 2003 à 10 ans de prison pour un projet d’attentat contre la base militaire de Kleine Brogel (province du Limbourg). Pour éviter qu’il ne s’évade, dans l’attente de son extradition vers les Etats-Unis ou vers la Tunisie, l’homme a été transféré à la prison de Bruges (Flandre occidentale), où il est soumis au régime strict de détention.

Selon le juge des référés, qui a ordonné son déplacement vers une prison francophone, Nizar Trabelsi se trouve toujours à Bruges (photo) alors que la décision de justice aurait dû être exécutée immédiatement, et cela même si le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, a interjeté appel.

L’avocat Marc Neve parle d’acharnement contre son client. Il entend faire signifier à l’Etat belge, par voie d’huissier dès ce lundi, qu’il est en infraction tant qu’il n’applique pas la décision de transfert.