A Fort Hood, le tireur a utilisé une arme belge

Nidal Malik Hasan, le psychiatre militaire américain musulman qui a ouvert le feu jeudi sur la base militaire de Fort Hood, au Texas, a tué 12 soldats et un civil avec un pistolet FN 5.7, une arme extrêmement puissante fabriquée par la FN à Herstal.

L’arme avec laquelle le psychiatre américain musulman Nidal Malik Hasan a ouvert le feu à plus de 100 reprises jeudi, sur la base militaire texane de Fort Hood, tuant 12 militaires et un civil, était de fabrication belge.

Il s’agit d’un pistolet FN 5.7 sorti de la Fabrique Nationale (FN) à Herstal (province de Liège). Cette arme semi-automatique est extrêmement puissante. Utilisée avec un type spécial de munitions, elle peut percer une veste pare-balles à longue distance.

L’arme, qui n’est pas vendue aux particuliers en Belgique, est surtout appréciée par les bandes criminelles. Elle aurait reçu le surnom de « tueuse de flics ».

Le lobby contre les armes aux Etats-Unis réclame de longue date une restriction de la vente libre aux USA de cette arme belge controversée. Mais les autorités américaines n’ont jusqu’ici limité que la vente des munitions pour le pistolet FN 5.7.

Selon la police texane, Nidal Hasan se serait procuré cette arme sans difficulté chez un armurier installé non loin de Fort Hood. Le tireur fou, dont les motifs exacts ne sont pas encore connus, portait également un pistolet Smith & Weston au moment de la fusillade, mais il n’en aurait pas fait usage.