Davantage de salariés malades cet automne

Entre août et octobre 2009, l’absentéisme de courte durée dans les entreprises belges s’est révélé sensiblement supérieur à celui des années précédentes. C’est ce qui ressort des chiffres provisoires publiés par SD Worx, le prestataire européen de services en ressources humaines qui possède son siège principal en Belgique. Les salariés auraient tendance à rester plus rapidement à la maison lorsqu’ils ne se sentent pas bien, vraisemblablement aussi par mesure de précaution contre la grippe.

En octobre dernier, le taux d’absentéisme aurait atteint pour la première fois 3% en Belgique depuis 2002. Il s’agit du taux d’absentéisme le plus élevé pour un mois d’octobre jamais mesuré par SD Worx depuis qu’il a entrepris ses recherches ciblées.

Mais aux mois d’août et de septembre, le taux d’absentéisme aurait également dépassé les sommets enregistrés les années précédentes - soit respectivement 1,7% et 2,7%.

« Nous supposons que ce taux élevé provient d’une combinaison de facteurs », explique Dirk Van Bastelaere de SD Worx. « Des maladies apparentées à la grippe en septembre et éventuellement l’influence de la grippe mexicaine en octobre ».

Mais le prestataire européen estime que le principe de prudence joue également un rôle. « Cela signifie que les employeurs conseillent à leurs salariés qui présentent des symptômes grippaux de rester à la maison, pour éviter ainsi qu’une épidémie de grippe mexicaine ne s’installe au sein de leur entreprise ».

SD Worx réfute d’autre part des informations publiées il y a quelques semaines, selon lesquelles de nombreux salariés qui sont malades se forceraient à aller travailler parce qu’ils craignent de perdre sinon leur emploi en ces temps de crise économique. Selon le prestataire européen, l’absentéisme pour maladie était aussi élevé au début de cette année - en pleine crise - qu’il ne l’était les années précédentes. En janvier dernier, l’absentéisme aurait même atteint un taux record.