Martens doit assurer une "transition efficace"

L’ancien Premier ministre et ministre d’Etat, Wilfried Martens, a été chargé par le roi de faciliter la transition de manière "rapide et efficace", après le départ d’Herman Van Rompuy pour l’Europe.

Wilfried Martens a été reçu par le roi hier soir à Laeken. L’ancien Premier ministre a dû écourter un voyage à l’étranger, tout comme l’année dernière, lorsqu’il avait été chargé de trouver une solution après la démission d’Yves Letermes à la suite de la crise Fortis.

Le roi semble particulièrement compter sur Wilfried Martens afin de définir une procédure pour la négociation institutionnelle.

En effet, selon le communiqué du palais, "le roi a chargé monsieur Martens de la mission d’accompagner une transition rapide et efficace. Cette mission comprend en particulier la définition d’une procédure pour la négociation de problèmes institutionnels".

La mission de Wilfried Martens sera donc notamment de trouver une méthodologie pour traiter l’épineux dossier BHV.

Vers un nouveau retour d’Yves Leterme

M. Van Rompuy devrait prendre ses fonctions à l'Europe le 1er janvier prochain. Cela donne un peu de mou au gouvernement pour lui trouver un remplaçant même si chacun dans la majorité s'accorde pour dire qu'il faut aller vite et qu'il n'est pas nécessaire de renégocier le programme gouvernemental.

Dès le début, le CD&V a dit que son candidat au poste de premier ministre était Yves Leterme, ancien Premier ministre et actuel ministre des Affaires étrangères. Malgré tout, le retour de celui qu'on appelle "Monsieur 800.000 voix" ne semble pas si évident.

Selon certaines sources, ce recours à un intermédiaire serait dû la mauvaise perception de la personnalité d'Yves Leterme par les francophones. Dans certains partis, on fait remarquer qu'il s'agit plutôt d'un problème interne au CD&V qui ne ferait pas confiance à son propre candidat au poste de Premier ministre pour résoudre les problèmes communautaires.
 

Martens reçoit les présidents de partis

Chargé d'une mission d'intérimaire par le roi, Wilfried Martens a commencé cet après-midi à recevoir les présidents des partis de la majorité, après s'être entretenu avec Herman Van Rompuy. 

La présidente du CD&V , Marianne Thyssens, a ouvert le bal. Elle a été suivie par Guy Verhofstadt (Open VLD), Didier Reynders (MR) et Elio Di Rupo (PS). La présidente du DCH Joëlle Milquet a clôturé la ronde.