De Gucht devient commissaire au Commerce

Au sein de la Commission européenne, dont le président José Manuel Barroso présentait ce vendredi midi la nouvelle composition, l’ancien ministre belge des Affaires Etrangères et actuel commissaire européen chargé de l’Aide au développement reprend le lourd portefeuille du Commerce. Il succède ainsi à la Britannique Catherine Ashton, nommée la semaine dernière comme ministre des Affaires Etrangères de l’Union européenne.

Depuis 2004 et jusqu’en juillet dernier, Karel De Gucht (Open VLD) assurait la fonction de ministre belge des Affaires Etrangères, avant d’être nommé à la succession du libéral francophone Louis Michel, en tant que commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire.

Ce jeudi soir déjà, des agences de presse étrangères annonçaient avoir appris de sources diplomatiques que Karel De Gucht se verrait confier le portefeuille important du Commerce, dans le cadre de la constitution d’une nouvelle équipe de commissaires européens. Celle-ci intervient notamment après le départ de la commissaire Catherine Ashton, nommée chef de la diplomatie de l’Union européenne.

Ce vendredi midi, le président de la Commission, le Portugais José Manuel Barroso, confirmait  la nouvelle en présentant  les membres de son équipe renouvelée. La Belgique obtient ainsi un second haut poste au niveau européen, après l'attribution à Herman Van Rompuy de la fonction de président du Conseil européen.

Le portefeuille du Commerce est l’un des plus lourds au sein de la Commission. Karel De Gucht aura ainsi la charge de négocier avec l’Organisation mondiale du commerce au nom de l’Union européenne, de négocier des accords commerciaux bilatéraux avec les Etats-Unis, la Chine et l’Inde, ou encore d’imposer des mesures anti-dumping.

Il reviendra encore au Parlement européen d’approuver les nouvelles nominations de commissaires. La nouvelle Commission européenne devrait pouvoir prendre ses fonctions à la fin du mois de janvier.

Quelques autres commissaires

L'Espagnol Joaquin Almunia, qui occupait dans la Commission sortante le poste des Affaires économiques et monétaires, hérite de celui de la Concurrence. Le dossier des Affaires économiques et monétaires est confié au Finlandais Olli Rehn.

Le Français Michel Barnier se voit attribuer le Marché intérieur et les Services financiers.

La Commission aura dorénavant aussi son commissaire au Climat. Ce nouveau poste a été confié à la Danoise Connie Hedegaard.