Peeters demande des garanties pour l'avenir

Le ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V) rencontrait ce vendredi l'administrateur-délégué de l’entreprise allemande de courrier express DHL. Celle-ci a annoncé ce jeudi son intention de déménager, en l’espace de 2 ans, son siège européen de Diegem (Bruxelles) vers Bonn (Allemagne). Cette opération entraînera la disparition de 788 emplois en Belgique.

Kris Peeters déplore que la direction de DHL ne l’ait pas contacté pour lui faire part de ses projets de restructuration, comprenant notamment le déménagement vers Bonn de son siège européen, actuellement installé à Diegem.

« C’est évidemment très dommage lorsqu’il en va de tels volumes, avec un nombre tellement important de personnes qui seront victimes du déménagement, que l’on n’indique pas au gouvernement flamand et à son ministre-président quels sont les projets sur la table », affirmait ce jeudi Kris Peeters (photo) dans l’émission télévisée « Terzake » de la VRT.

Les projets de DHL menacent 788 des 5.478 emplois de la firme allemande en Belgique. Les membres du personnel concernés se verront proposer un autre emploi au sein de l’entreprise, mais ils devront pour cela accepter de déménager eux-mêmes vers les sièges de DHL à Bonn, Leipzig ou Prague.

Le ministre-président flamand estime qu’il s’agit là d’un message particulièrement « cynique » à l’adresse des travailleurs concernés.

Kris Peeters veut des clarifications

Au cours de l'entretien qu'il a eu ce vendredi matin avec Ken Allen, l'administrateur-délégué de DHL Express, le ministre-président flamand a réclamé des assurances de la part de DHL quant à son positionnement futur en Belgique.

"Il est très important pour moi d'avoir des clarifications quant au sort des travailleurs restant au sein de l'entreprise après toutes ces restructurations", a indiqué Peeters.

Dans un communiqué, l'entreprise allemande de courrier express affiche sa volonté de "tout mettre en oeuvre pour soutenir les travailleurs potentiellement concernés par les intentions telles qu'elles ont été présentées". Ken Allen a insisté sur le fait que DHL continuera à s'engager en Belgique.

Le Plan START en panne ?

Entretemps, des critiques s’élèvent à propos du manque de résultats du Plan START pour le développement économique de l’aéroport international de Zaventem.

De nombreux permis sont actuellement bloqués par le Conseil d’Etat. Kris Peeters affirme cependant que le gouvernement flamand va écourter les procédures d’octroi de permis.

« Nous nous occupons de ce problème actuellement. Une commission spéciale a été créée la semaine dernière et j’espère que nous pourrons maintenant prendre une série d’initiatives législatives pour écourter un certain nombre de procédures », conclut Kris Peeters.