Baisse de salaire pour 400.000 employés

Quelque 415.000 employés en Belgique perdront dès janvier environ 0,4% de leur salaire. Selon le quotidien De Standaard, des informations déjà publiées à ce sujet ont été confirmées. La baisse prolongée de l’indice des prix à la consommation sera responsable d’une légère diminution des salaires de ces employés.

La diminution s’explique par le fait que les salaires de ces employés sont couplés à l’indice des prix à la consommation. Or ces prix sont en baisse depuis 7 mois d’affilée, ce qui entraînera aussi une légère diminution des salaires des employés concernés.

Il s’agit d’environ 415.000 employés qui tombent sous le régime de la Commission Paritaire Nationale auxiliaire pour les employés - aussi dénommée CP 218.

Cette Commission regroupe les employés de 56.000 entreprises réparties entre plus de 30 secteurs d’activités différents, comme le commerce de gros, l’informatique, les télécommunications, les call centers (photo), l’édition et les imprimeries, la construction, le commerce automobile, le nettoyage, la consultance, le tourisme et la publicité.

Quelque 27% de ces employés travaillent à Bruxelles, 16% en Wallonie et les 57% restants en Flandre. Plusieurs centaines de milliers de personnes actives dans le secteur de l’alimentation et dans le secteur Horeca sont également concernées par cette baisse de salaire d’environ 0,4%.

L’inflation reste négative en novembre

Au cours de ce mois de novembre, l’inflation sera restée négative en Belgique. Une situation qui perdure depuis 7 mois d’affilée. Selon un communiqué du service public fédéral de l’Economie, l’inflation s’élève à -0,12% ce mois-ci.

La situation est assez inattendue, étant donné que le Bureau du Plan avait prévu pour novembre que l’inflation sortirait du négatif pour atteindre 0%. En cause, une diminution plus importante que prévu du prix des communications téléphoniques.

En juillet dernier, l’inflation atteignait son niveau le plus bas avec -1,68%. Depuis lors, la tendance est à nouveau à la hausse. Ce sont avant tout les prix des produits pétroliers, de l’électricité, et des fruits et légumes qui ont augmenté ce mois-ci.