Décès du prince Alexandre de Belgique

Le Palais royal a annoncé ce dimanche après-midi le décès du prince Alexandre de Belgique, à l’âge de 67 ans. Le demi-frère du roi Albert II a succombé à une embolie pulmonaire foudroyante. Il était le fils du roi Léopold III et de la princesse de Réthy.

Alexandre de Belgique était le fils ainé du roi Léopold III et de sa seconde épouse, Lilian Baels, titrée princesse de Réthy. Il était né le 18 juillet 1942 et avait deux sœurs : Marie-Christine et Marie Esméralda, qui se jointes à la famille royale ce dimanche pour annoncer le décès de leur frère.

Jusqu’en 1944, Alexandre vécut avec ses parents au château de Laeken, assignés à résidence par les Allemands. A la suite de l’invasion des Alliés en Normandie, la famille de Léopold III fut emmenée en Allemagne, puis en Autriche. Elle y fut finalement libérée par les Américains.

Après la libération, la famille de Léopold ne put rentrer au pays, en raison de la « question royale ». Une partie de la population reprochait en effet au roi de n’avoir pas eu une position très claire pendant la Deuxième Guerre mondiale. La famille résida donc en Suisse jusqu’en 1950 (photo : le prince Baudouin et le prince Albert, ses deux demi-frères, entourent le prince Alexandre).

Après son retour en Belgique, Léopold III cèdera le trône à son fils aîné Baudouin.

Alexandre étudia la médecine pendant quelques années, avant de se tourner vers le commerce. Dans les années 1960, il occasionna quelques maux de tête à son grand frère Baudouin en raison de sa passion pour les voitures rapides et la vitesse.

Mais la famille royale se réconcilia avec le prince, qui assistait régulièrement à des événements officiels de ses proches (photo).

En 1991, Alexandre épousait Léa Wolman, qui a entretemps obtenu le titre de princesse. Leur mariage resta secret pendant 7 ans parce que la princesse Lilian, mère d’Alexandre, condamnait cette relation. Le couple n’a pas d’enfant.

Alexandre de Belgique est décédé ce dimanche, à son domicile, des suites d’une embolie pulmonaire. Selon le porte-parole du Palais, le roi Albert II serait très affecté par le décès de son demi-frère.