Deux Belges blessés dans le train russe

Un couple belgo-russe résidant dans la ville limbourgeoise de Genk figure au nombre des nombreuses personnes qui ont été blessées dans l’accident de train qui s’est produit vendredi soir sur la ligne reliant Moscou à Saint-Pétersbourg, en Russie. Le train qui a déraillé a été la cible d’un attentat qui a fait 25 morts et une centaine de blessés. Vingt-six personnes sont encore portées disparues.

Le ministère belge des Affaires Etrangères a confirmé ce dimanche matin que deux Belges se trouvaient bien à bord du train reliant Moscou à Saint-Pétersbourg qui a été la cible d’un attentat vendredi soir.

Le couple belgo-russe réside dans la ville de Genk, au Limbourg, et se trouvait à bord du Nevski Express pour aller rendre visite à leur famille. Ils étaient assis dans le wagon qui a été le plus touché lors de l’accident, mais ne souffrent que de blessures légères. Ils sont actuellement soignés à l’hôpital des Chemins de fer, à Saint-Pétersbourg.

Le consul-général de Belgique s’est rendu ce dimanche au chevet des deux Limbourgeois. Leur rapatriement en Belgique devrait avoir lieu à la fin de la semaine.

Samedi, un quotidien flamand avait déjà annoncé que deux Belges figuraient parmi les blessés, mais l’information avait été démentie par le ministère des Affaires Etrangères. Le couple n’avait alors en effet pas encore été identifié comme belge puisque l’homme n’était pas en possession de son passeport belge et que son épouse possède la double nationalité. Elle avait donc été comptée au nombre des victimes russes.

Des recherches ont ensuite permis d’identifier les deux Belges.