Les expulsions de logements ont doublé

Un nombre croissant de propriétaires d’habitations en Flandre entament une procédure pour faire expulser de leur bien les locataires qui ne parviennent plus à payer leur loyer. Selon le quotidien Het Nieuwsblad, le nombre d’expulsions aurait ainsi doublé en un an.

Selon les chiffres de l’Union flamande des villes et communes (VVSG) quelque 10.780 familles auraient été expulsées de leur logement en 2008. Cela correspond à 30 expulsions par jour.

Cette année, il semble bien que l’on atteindra le double d’expulsions. Au cours des 9 premiers mois de 2009, on a en effet constaté le double de procédures entamées par des propriétaires pour faire expulser de leur bien des locataires en raison de non-paiement du loyer.

Le problème est surtout criant dans les grandes villes, et notamment à Bruxelles où la moitié de la population loue un logement. Mais ces derniers mois, le nombre de cas d’expulsion a également augmenté en zones rurales.

Trop peu de logements sociaux

« La crise y est très certainement pour quelque chose », explique Nathalie Debast de l’Union flamande des villes et communes. « De nombreux citoyens possèdent très peu de réserves financières, si bien que le moindre revers ou une mauvaise dépense les met en difficulté ».

« A côté de cela, il y a aussi beaucoup de gens qui reçoivent des allocations qui ne sont actuellement pas assez élevées que pour pouvoir payer à la fois un loyer et les factures d’énergie. La Flandre ne possède en outre pas assez de logements sociaux pour répondre à la demande. Le gouvernement flamand projette bien d’élargir l’offre en logements sociaux, mais cela ne suffira toujours pas à satisfaire la demande », conclut Nathalie Debast.